Les établissements Thaëron à Riec-sur-Bélon commercialisent 4 000 tonnes de fruits de mer et emploient une centaine de salariés.

« C’est la rivière qui a donné son nom à l’huître. Le Bélon apporte un bon mélange d’eau douce et d’eau de mer. L’huître plate Bélon a un goût bien particulier qui n’a rien à voir avec celui de l’huître creuse. Un mélange de salé sucré très agréable. La Bélon est toujours au-dessus des autres quand elle est bien faite. » Jo Thaëron est conchyliculteur à Riec-sur-Bélon depuis 1972, comme son père, son grand-père et son arrière-grand-père. Sa fille Amélie et son fils Yoann sont déjà aux commandes de l’entreprise fondée en 1879.

40% à l’export

En 1972 les établissements Thaëron comptaient 7 salariés et affinaient 400 tonnes d’huîtres plates. Aujourd’hui, la société est l’un des leaders français de la conchyliculture. Elle emploie une centaine de salariés sur les sites de Riec-sur-Bélon, Morlaix, Lorient et Marennes-Oléron, embauche 200 saisonniers pour préparer les fêtes de fin d’année et commercialise 4 000 tonnes d’huîtres creuses et plates, de coquillages (coques, palourdes, bulots, moules…) de crustacés (homard, crabe, langouste…). 40% de son chiffre d’affaires (20 millions d’euros) est réalisé à l’export. Les fruits de mer Thaëron se dégustent en Europe, dans les pays émergeants, en Russie, à Singapour…

Savoir-faire

« Nous avons connu la première mortalité d’huîtres plates en 1972. C’est à ce moment là que nous nous sommes lancés dans la diversification des coquillages puis des crustacés, » explique Jo Thaëron. Il travaille aujourd’hui avec des producteurs et des pêcheurs répartis sur tout le littoral français. En 1972, les ostréiculteurs bretons produisaient 20 000 tonnes d’huîtres plates contre 600 tonnes aujourd’hui. « Deux bactéries sont la cause de 30 à 40% de mortalité. » Les huîtres plates affinées dans le Bélon proviennent de Granville, de Cancale ou d’Irlande. « En un mois d’affinage, elles sont transformées et s’enrichissent de ce goût bien particulier du Belon. Les huîtres plates sont des produits haut de gamme. À nous de ne pas faillir à notre tâche. » Un savoir-faire qui se transmet de génération en génération…

Plus d’infos sur les métiers répartis en quatre principales branches (production, commercialisation, transports et service qualité) :  www.thaeron.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Anti-Spam Quiz: