Ronan Le Corre est pêcheur à pied. Les tellines qu’il récolte sont dégustées par les Italiens, Portugais et Espagnols.

Eté comme hiver, au lever comme au coucher du soleil, 5 jours par semaine, Ronan Le Corre arpente les immenses étendues de mer de la baie d’Audierne, de la baie de Douarnenez, de la rade de Brest ou de la Torche en Pays Bigouden. Son métier : pêcheur à pied de tellines, d’oursins et d’huîtres de la rade. Son espace de travail est splendide – « un décors de rêve », dit-il – mais rude.

Plages exposées grand ouest

Les oursins vivent au pied des falaises de Douanenez, dans les petites cavités du socle rocheux. « Ils ont une bonne réputation sur les marchés. Ils sont pleins au moment de Noël. » La telline (90% de sa production) est un coquillage bivalve qui vit en haut de l’estran. « Il se cueille à tous les coefficients et vit sur les plages exposées grand ouest, à la houle. Il a besoin d’énormément d’oxygénation. Sa chair est fine, son goût très iodé ». La telline est peu connue en France. Toute la production est exportée. Portugais, Espagnols et Italiens consomment la telline en tapas, conserves et plats préparés.

Six heures par marée

Ronan Le Corre préside le comité départemental des pêcheurs à pied. Ils sont une centaine comme lui à vivre en Finistère de cette activité. Une quarantaine d’entre-eux possèdent une licence de pêche à la telline délivrée par le Comité régional des pêches. Ronan Le Corre récolte entre 15 et 100 kg de tellines par marée, en fonction des saisons et des années. « Nous connaissons depuis deux ans une mortalité importante du naissain et donc un faible renouvellement des populations de coquillages. Les pluies de l’hiver font baisser la salinité du milieu. » Jusqu’à six heures par marée (trois heures avant la marée basse et trois heures après), parfois deux marées par jour, il tire sur l’estran une drague en inox. « Nous tractons de lourdes charges, jusqu’à 100 kg, toute la journée dans l’eau et sur le sable mouillé. C’est un métier difficile, mais de liberté ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Anti-Spam Quiz: